Le cycle biologique de la vigne

vigne

Article de Francesco Properzi Curti

Les températures augmentent, les jours s’allongent et les paysages dénudés commencent lentement à se transformer en éventails de lumières et de couleurs : le printemps est ponctuellement revenu et ce qui nous entoure devient plus beau et plus lumineux.

C’est en cette période que je me rends compte qu’une autre année s’est écoulée et que le monde végétatif a repris vie dans toute sa splendeur.

Comme toute autre plante, la vigne a son propre CYCLE DE VIE qui commence au moment où elle est plantée et se termine lorsqu’elle n’est plus capable de produire.

Au cours des deux ou trois premières années de vie, la plante n’est pas encore en mesure de produire des fruits au mieux de ses capacités, mais à partir de la troisième/cinquième année, elle pourra le faire au moins pendant les trente à quarante prochaines années.

Ce n’est bien sûr pas une règle. En effet, il existe des vignes très productives et d’excellente qualité, comme le Montepulciano d’Abruzzo DOCG de la ligne Bakàn de Torri Cantine, qui provient d’une vigne de Martinsicuro (TE) et qui a plus de cinquante ans.

Il s’agit d’un Montepulciano pur, résultat d’une récolte manuelle sélective à la fin du mois d’octobre, suivie d’une fermentation en acier inoxydable, d’un affinage de six mois en cuves de ciment, de dix-huit mois en grands fûts de 50 hl, d’une mise en bouteille en l’absence totale d’oxygène et d’un affinage de six mois en bouteille.

Un vin parfumé, aux saveurs complexes et raffinées, avec une douce chaleur en parfaite harmonie avec une fraîcheur et des tanins discrets qui anticipent un final persistant et minéral.

Si vous vous procurez de jolis verres de grande capacité, attendez quelques minutes après leur ouverture pour leur permettre de se manifester dans toute leur complexité, et ne dépassez pas une température de 18 degrés, vous apprécierez l’une des meilleures combinaisons de plats bien structurés et savoureux.

Au cours de sa longue vie (cycle de vie), la vigne connaîtra chaque année trois phases phénologiques cycliques : phase de repos – végétative – productive.

  • La phase de repos a lieu en hiver, immédiatement après la récolte, et va des premiers jours de décembre à la mi-mars.

La plante se met prudemment en condition d’inactivité, d’autoprotection, en se dépouillant des fruits et des feuilles qui l’ornent et en réduisant au minimum ses fonctions vitales. Ces fonctions ne seront rétablies qu’après le retour de la bonne saison et l’augmentation de la température qui en résulte.

Au cours de cette phase, la plante subit ce que l’on appelle la “TAILLE SÈCHE”, qui sert à déterminer le nombre de têtes qui génèrerons les grappes de raisin suivantes : 7-10 têtes pour chaque pousse si l’objectif de production est la qualité, et 15-25 têtes si l’objectif est la quantité.

  • La phase végétative, ou germination, c’est-à-dire l’ouverture des têtes, se produit chaque printemps entre mars et avril. Elle est caractérisée par la métaphore du “PLEUR DU RAISIN” en raison de la libération de gouttes de sève sur mes points où il a été taillé. Ce phénomène est dû à la réactivation du système lymphatique (métabolisme des sucres et activité cellulaire) suite à l’augmentation de la température et au réchauffement du sol qui en résulte ; il est absolument nécessaire de soigner les traumatismes subis par la vigne après la taille.

Il existe trois types de têtes:

  • les têtes prêtes ou estivales, qui ne donnent naissance qu’à des branches improductives (femelles) ;
  • des têtes dormantes ou hibernantes, qui ne s’ouvriront qu’au printemps suivant pour produire des pousses avec des fleurs et des fruits.
  • les têtes latentes, qui restent inactives même pendant plusieurs années et ne s’ouvrent qu’en cas de nécessité, par exemple après une gelée, pour donner naissance à des branches improductives appelées drageons.
  • La phase de production, au cours de laquelle la plante germe, fait pousser ses feuilles et fait mûrir les fruits.
  • – Entre avril et juin, il y aura la floraison, c’est-à-dire la formation des premières fleurs à partir des tiges, grâce au transport du pollen par le vent (pollinisation) ; pendant cette période, nous procédons à au moins deux autres tailles, cette fois-ci, c’est la “taille verte”, qui a pour tâche de donner une forme à la vigne et à ses sarments, et de la nettoyer du feuillage qui pourrait gêner l’aération.
  • – En juillet, il y a la nouaison, c’est-à-dire la transformation d’une partie des fleurs (environ 20%) en fruits (baies). Dans certains cas, lorsque le temps est mauvais ou que la plante est sous-alimentée pour une raison quelconque, un millerandage se produit, c’est-à-dire que la croissance de certaines baies déjà formées est arrêtée afin de concentrer la nourriture sur quelques-unes d’entre elles; dans cette période, les grappes étant terminées, nous procéderons à la énième “TAILLE VERTE” qui a pour tâche d’éclaircir les grappes existantes afin d’améliorer la relation entre les fruits et les feuilles, de manière à permettre la bonne concentration des substances extractives dans le moût.
  • – Puis, entre juillet et août, la véraison se produit, c’est-à-dire que les fruits grossissent et commencent à jaunir ou à devenir rouges selon le type de raisin. En pratique, les raisins commenceront à retenir l’eau, bien que dans cette phase, ils seront riches en acidité et pauvres en sucre ; de cette dernière phase à la récolte, donc dans les deux mois suivants, il y aura une vraie maturation des raisins, avec une croissance plus poussée du fruit, une augmentation des sucres et des substances extractives à l’intérieur de la pulpe et une intensité de coloration des peaux. Sur les raisins, sur les baies, vous remarquerez une substance blanche riche en levures, le PRUIN, responsable en partie de la fermentation du vin, dont la tâche est de protéger la baie des conditions climatiques défavorables.
  • – entre juillet et août on assistera à la maturation des baies, appelée véraison, qui accumulent l’eau, concentrent les sucres et les substances extractives de la pulpe, tandis que la peau devient jaune ou bleue.
  • – entre août et octobre, les grappes de raisin mûrissent (MATURATION) et seront précoces ou tardives selon le type de cépage. La récolte, indépendamment des caractéristiques de la vigne, peut également être effectuée tôt ou tard selon les stratégies de la cave ou selon les caractéristiques que l’on souhaite obtenir dans le vin. Dans cette phase, la vigne se prépare à nouveau à accumuler les nutriments, élaborés au cours des mois précédents, pour les utiliser comme réserves pour faire face à une nouvelle période de repos.

Bon vin à tous!