Qu’est-ce que les « dépôts » dans le vin ?

Souvent dans les vins, surtout s’il s’agit de vins rouges et quelques années après la vendange, on peut identifier des imperfections lors de l’examen visuel à cause de substances résiduelles, de sédiments, communément appelés « posa » en raison de leur caractéristique de se déposer au fond de la bouteille.

La formation de ces dépôts est causée par un processus naturel qui se produit par l’agrégation et la précipitation ultérieure de substances solides présentes dans la solution liquide du vin, qui se déposent au fond de la bouteille.

Les caractéristiques de ces substances varient selon le type de vin, son processus de production et la maturation / vieillissement à laquelle il a été soumis.

Dans les vins rouges, les dépôts peuvent se former lorsque les pigments des baies de raisin – les anthocyanes – ainsi que certaines substances aromatiques, s’agrègent en flocons, tombant ensuite au fond de la bouteille. Lorsque cela se produit, il y aura également un changement dans la couleur du vin et dans l’arôme.

Les cristaux de tartrate de calcium ou de potassium se forment, en revanche, lorsque le vin subit des variations soudaines de température, par exemple pendant le processus de refroidissement ; cela entraînera la précipitation de petites particules de sulfate de calcium ou de sels de tartrate qui se déposeront toujours au fond de la bouteille.

La présence de tels cristaux ne créera aucun problème à l’intégrité du vin, au contraire, cela nous fera comprendre qu’il a subi très peu de traitements.

Même pendant la fermentation, les cellules de levure et les résidus cellulaires de fermentation peuvent se déposer, surtout si le vin n’a pas été clarifié ou filtré complètement. Les protéines et les tanins, contenus dans certains vins, peuvent également précipiter au fil du temps et également dans ce cas, surtout lorsqu’aucune clarification ou filtration complète n’a été effectuée.

La formation des dépôts peut être influencée par plusieurs facteurs, y compris la variété du cépage, les techniques de vinification, le processus de clarification et de filtration et les conditions de conservation du vin.

Lorsque les « dépôts » sont présents, ils s’accumulent au fond de la bouteille sous forme de sédiments résiduels et se manifestent sous forme de petits débris ou comme un voile, variant selon la quantité et le type de substances dont ils sont composés.

Pour minimiser l’impact visuel des dépôts lors de la dégustation, il est conseillé de manipuler la bouteille avec beaucoup de soin, en évitant même les moindres secousses, de manière à ce que les résidus restent le plus possible unis et compacts au fond de la bouteille.

Pour les vins plus mûrs ou avec des résidus particulièrement évidents, il est courant de décantation du vin, c’est-à-dire de le verser dans un décanteur ou tout autre récipient, de préférence après l’avoir aéré, séparant ainsi les sédiments du vin et permettant une boisson certainement plus limpide.

Il est important de se rappeler que les résidus dont nous avons parlé, bien qu’ils puissent nous déranger visuellement, ne sont pas nécessairement indicatifs d’un vin défectueux.

Au contraire, dans certains cas, ils sont considérés comme des signes d’authenticité et peuvent même ajouter de la complexité au vin, surtout dans ceux plus mûrs.

Nous suggérons donc de faire très attention aux vins que vous buvez, en vous concentrant sur les résidus qui peuvent être présents à l’intérieur d’une bouteille, qui ne devraient pas nécessairement être considérés comme des problèmes du vin ou de véritables défauts, mais plutôt un signe caractérisant la qualité et la territorialité du vin lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *